"Pour moi, la pire des choses serait de vivre esclave.

On peut tout avoir : à manger, à boire. De quoi se vêtir, un toit où se loger :

Si on n'a pas la liberté, si on n'a pas la fierté, si on n'est pas indépendant, cela n'a ni goût, ni valeur"
                                                                  Ahmad Shah Massoud

Darah Afghanistan

99 rue Leguen de Kerangal 35200 Rennes

téléphone :02 99 50 41 43

darah.afghanistan@gmail.com

L'association

Darah Afghanistan œuvre depuis 1981 pour soutenir le peuple afghan et la reconstruction du pays grâce à l'éducation.

 

Enseignement primaire et secondaire
Depuis 2001, Darah-Afghanistan a construit 8 écoles dans la vallée d’Istalif, située à 50 kms au nord de Kaboul, la capitale. 2500 élèves sont scolarisés dans ces écoles de proximité qui vont du primaire au baccalauréat. Grâce à Darah, l’alphabétisation progresse, en particulier pour  les filles qui ont été privées d’instruction sous le régime des talibans de 1996 à 2001. Soutenir les écoles d'Istalif, c'est aussi retarder le mariage précoce des jeunes filles dès l’âge de 13 ans.

 

Enseignement supérieur
Depuis 2003, Darah-Afghanistan a créé un pôle d’enseignement et de recherche appliquée sur l’architecture de terre, au sein de l’Université Polytechnique de Kaboul. Aujourd’hui, 3 millions d’afghans n’ont pas de logements. Ce centre travaille sur des matériaux innovants conçus pour la reconstruction dans le respect de l’environnement. 
Le matériau terre représente la seule alternative pour un habitat sain, économique et écologique. Le centre emploie 10 salariés (architecte, ingénieurs, maçons et ouvriers qualifiés).  

Lettres d'information 

Les dernières actualités

Inondations dans la vallée d’Istalif

21/08/2022

Inondations dans la vallée d’Istalif

Fin août, des inondations très importantes ont eu lieu dans les provinces de Parwan, Kapisa, et Nangarhar faisant de nombreuses victimes et détruisant des dizaines de maisons. 

Fin août, des inondations très importantes ont eu lieu dans les provinces de Parwan, Kapisa, et Nangarhar faisant de nombreuses victimes et détruisant des dizaines de maisons. 

A Darah (village situé dans la montagne à environ 5 kms d'Istalif), la rivière en crue (voir film) a endommagé les murs de soutènement du lycée. L’inspecteur de l’éducation nationale d’Istalif nous a prévenu de l’étendue des dégâts nous demandant une aide d’urgence pour restaurer les murs de soutènement, mais aussi assurer des travaux d'entretien pour plusieurs établissements. Heureusement, il n’y a pas eu de victimes à Istalif contrairement à d’autres provinces qui ont subi de lourdes pertes.